Skip to main content

SCIENCE

Invités - Conférences

LA SCIENCE ET LES JEUX-VIDEO

Sujet de la conférence :
L'association du jeu au travail semble aujourd'hui être une innovation dans le management d'entreprise comme dans la formation d’apprenants, élèves à l’École ou adultes en formation. De plus en plus d’activités se transforment en jeu, insérées dans les espaces interstitiels de nos quotidiens. Cette tendance à faire du jeu à partir d’une activité de non-jeu s’appelle la « gamification ». 

Pourtant, observée de longue date par les sociologues du travail et même mentionnée par Platon pour l'apprentissage, la dimension innovante de l’association « activité utile / jeu inutile » reste à interroger sur le plan culturel et pratique.
À l'heure des Escapes Room en entreprise et autres défis au résultat, du développement florissant des compétitions d’e-sport et d’endroits pour les suivre, des « serious games » à l’École, des cartes de fidélités à points bonus ou des badges et étoiles dans chaque application, les promesses de numérisation et de ludicisation de la société posent plus que jamais la question de l’association entre jeu, travail et innovation numérique.

Au regard d’une large diffusion du fait ludique et du désenclavement social des référents culturels communément appelés « geeks » dans la société, la numérisation des outils et des pratiques incorpore de plus en plus une part de jeu, ce qui invite à mettre en perspective les usages sociaux du puissant outil économique, politique et managérial qu’est la « gamification », tout en saisissant les enjeux de son étude sociologique actuelle.

team member

VICTOR POTIER

Chercheur en sociologie

Biographie :
Victor Potier est sociologue, auteur de plusieurs articles scientifiques et d’une thèse sur les jeux vidéo dédiés à l’apprentissage, intitulée « La fabrique des « Serious Games » : activité, normes, usages. Du jeu dans les rouages de l’innovation pédagogique ». Il est membre du laboratoire CERTOP à l’Université Toulouse Jean Jaurès, où il travaille en tant qu’Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche. Intéressé depuis le début de ses études sur les rapports du jeu au travail, un peu geek sur les bords et baigné de cette culture, il a d’abord effectué un master de recherche en sociologie à l’Université de Strasbourg pour comprendre la façon dont le jeu est transporté par des outils et des pratiques numériques au cœur des lieux et des organisations de travail.

Aujourd’hui, ses recherches portent plus spécifiquement sur les « serious games », la gamification et la numérisation des pratiques de travail. L’utilisation du jeu pour faciliter la réalisation de tâches pénibles ou pour augmenter l’efficacité des individus en les mettant plus fortement encore au travail, mais aussi parfois de manière plus insidieuse, représente un enjeu social d’envergure, mais très stimulant pour la recherche sociologique. Sur le plan scientifique, il se place à l’intersection des études sociologiques sur le jeu, le travail, les politiques publiques et le marché pour parvenir à appréhender au mieux le phénomène ludique tel qu’il se manifeste de manière multiple dans les activités sociales.